Les chats éraflés – Camille Goudeau

Infini coup de cœur. Ami•es lecteur•ices, passionné•es de littérature : foncez. Tout est parfait dans ce texte.

Des références littéraires, la vie d’un bouquiniste sur les quais de Seine, le personnage de Soïzic qui est incontestablement le personnage le plus ancré dans le réel qui m’ai été donné de lire (et donc celui auquel je me suis identifiée), la plume de l’autrice, le ton, la prose. J’ai tout aimé. Je ne dirais rien de plus : lisez ce livre. 

L’année dernière je vous ai bassiné avec Ça raconte Sarah et bien cette année Les chats éraflés sera mon Ça raconte Sarah

Beauté inouïe, je m’impatiente déjà de me blottir de nouveau dans ces pages et dans cette histoire chaleureuse, réelle, incongru et belle. 

Note : 5 sur 5.

Publié par Marine Stouppou

Illustratrice - Féministe - Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :