Ressac – Maureen Wingrove

La douceur de l’intime, la mélancolie de la vie et la résilience à toute épreuve. Que c’était beau de découvrir Maureen Wingrove, plus connue sous son nom d’illustratrice Diglee.

La plume m’a fait parfois penser à du Annie Ernaux, que j’aime plus que tout.

Une lecture qui m’a habité, un livre que je n’ai pas pu poser malgré son invitation à prendre des pauses et au silence. Beaucoup de questions m’habitent à la fin de ce texte, une folle envie de partir moi aussi quelques temps pour me retrouver (et lire, écrire, dessiner).

Note : 4.5 sur 5.

Publié par Marine Stouppou

Illustratrice - Féministe - Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :