Au coeur des émotions de l’enfant – Isabelle Filliozat

Un petit livre sur les émotions des enfants, qui permet de donner des clés à l’adulte pour mieux comprendre ce que l’enfant ressent au quotidien face à la joie, la peur, la colère, la tristesse… Pour ma part, j’ai adoré ce livre, très court, qui permet grâce à des petites techniques assez logiques de mieuxLire la suite « Au coeur des émotions de l’enfant – Isabelle Filliozat »

La tresse – Laetitia Colombani

Un livre qui a fait beaucoup parlé de lui il y a quelques années et que de mon côté je n’avais toujours pas lu car il ne me tentait pas. Finalement, j’ai profité d’une offre sur ma liseuse où le livre était bradé pour le découvrir et clairement c’était selon moi bien mais sans plus.Lire la suite « La tresse – Laetitia Colombani »

La plage – Cesare Pavese

J’ai eu envie de découvrir cet auteur que je connaissais pas grâce à Morgane Ortin, fondatrice du compte Amours Solitaires, et ses rendez-vous littéraires Radio Morgane qu’elle propose assez régulièrement sur son compte Instagram et où elle met en avant des correspondances un peu oubliées. J’adore suivre ses vidéos, j’adore l’écouter parler de toutes cesLire la suite « La plage – Cesare Pavese »

Le Dérèglement joyeux de la métrique amoureuse – Mathias Malzieu

Mathias Malzieu, l’auteur dont j’ai absolument tout lu. Je suis une fan absolue de ces textes et j’attends toujours avec beaucoup d’impatience les prochaines publications avec l’impression que le temps est toujours bien trop long entre la dernière publication et la nouvelle ! Ce recueil de poésie est tout bonnement sublime, de part les motsLire la suite « Le Dérèglement joyeux de la métrique amoureuse – Mathias Malzieu »

Ça raconte Sarah – Pauline Delabroy-Allard

TW : maladie, deuil, rupture amoureuse. Je ne suis pas certaine de connaître suffisamment de mots et d’avoir assez de vocabulaire pour vous parler aujourd’hui de mon second coup de coeur de l’année. Vous le savez quand j’aime en livre je ne sais pas bien en parler, tout d’un coup les mots me manquent, ilsLire la suite « Ça raconte Sarah – Pauline Delabroy-Allard »

Jour Bleu – Aurélia Ringard

Encore un premier roman épatant, d’une poésie inouïe et d’une richesse folle. Si comme moi vous aimez quand on prend le temps de décrire des moments de vie et des scènes du quotidien. Si comme moi vous aimez que la mélodie des mots soit présente dans un roman et que chaque mot soit utilisé deLire la suite « Jour Bleu – Aurélia Ringard »

Les gratitudes – Delphine de Vigan

TW : deuil. Ce qu’elle m’avait manqué. Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas lu du de Vigan, sans raison particulière finalement juste l’envie de lire d’autres choses, de découvrir de nouvelles plumes. Ce texte, Les gratitudes est bouleversant. On suit Michka, une veille dame qui est en train de perdre peu à peuLire la suite « Les gratitudes – Delphine de Vigan »

Fragments – Britany Lefebvre

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous n’êtes pas sans savoir que j’éprouve un amour indescriptible pour la poésie. C’est un genre littéraire qui réussit facilement à me toucher, à me faire vibrer, à m’inspirer. J’aime lire les poèmes que j’achète, surligner certains passages, corner des pages entières lorsqu’un poème me transcende etLire la suite « Fragments – Britany Lefebvre »

Les Inséparables – Simone de Beauvoir

Il s’agit de mon tout premier Simone de Beauvoir, je n’ai jamais osé passer le cap, par peur de ne pas la comprendre, que son vocabulaire soit trop élitiste pour moi, par peur de me sentir stupide en tentant de lire quelque chose que je n’aurais pas compris et première surprise l’écriture de Simone (toutLire la suite « Les Inséparables – Simone de Beauvoir »

La femme gelée – Annie Ernaux

Je vous en parlais récemment dans une dernière chronique j’ai découvert Annie Ernaux il y a peu et j’ai une liste longue comme le bras de livres de l’autrice que j’aimerais découvrir. Quand j’ai vu ce livre en rayonnage à la médiathèque je n’ai pas beaucoup réfléchi et je l’ai embarqué avec moi ! DansLire la suite « La femme gelée – Annie Ernaux »